Les ateliers de desintoxication de la langue de bois​

Publié par Emanciper le

« La corruption de la cité commence avec les mots » Platon.  Les mots nous permettent de penser. Si on nous retire les mots dont nous avons besoin pour penser le monde, alors nous ne pouvons plus agir sur lui.

Depuis la nuit des temps, les dominants ont toujours raconté « l’histoire de leur point de vue » et comme le souligne le mot d’humour, la version du chasseur ne sera jamais la même que celle du lapin. Il en est de même pour l’utilisation des mots qui sont contrôlés, détournés de leur sens véritable afin de tromper les populations et les enfermer dans un imaginaire, un logiciel préétabli à voie unique où tout est balisé d’avance. Difficile dans ces conditions d’avoir une pensée autonome ou un quelconque regard critique.

Afin de lutter contre ce cauchemar « orwellien », nous proposons de remettre les mots à l’endroit pour ne pas penser à l’envers. Parce que la corruption du langage entraîne celle des esprits.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *